Newsletter - juin 2020

L'actualité française et internationale autour de la reconnaissance ouverte et les usages des Open Badges !

  • Interview inclusive
  • Actualité française
  • Actualité internationale
  • Evénements & formations
  • Actualité des plateformes
  • Le coin lecture

Interview de l'association K-d'Abra

L’association k-d’Abra, à Pernes dans le Pas-de-Calais en région Hauts-de-France,  mène des actions d’insertion sociale en direction des familles bénéficiaires du RSA, en particulier le développement de projets personnels, professionnels ou collectifs. Depuis quelques années, elle est engagée dans la mise en oeuvre d’un dispositif reconnaissance ouverte basé sur les Open Badges. Les membres de K-d’Abra nous ont fait l’honneur d’une réponse collective à cette interview. Un témoignage riche en enseignements sur la portée d’un dispositif Open Badges.

Bonjour à tout le collectif de K-Dabra ! Pouvez-vous présenter votre association aux lecteurs de la Newsletter ?

Bonjour à toute l’équipe de Reconnaitre !
K-d’abra est une association loi 1901. Créée en 2007 dans l’objectif d’accompagner les personnes “en difficultés” dans leur insertion sociale et professionnelle et donc lutter contre l’isolement et les discriminations dont elles sont souvent l’objet. Notre objectif a toujours été la mise en valeur de la personne, la mise en lumière de ses savoir-faire et savoir-être. Nous travaillons toujours de manière concertée avec chaque individu pour qu’il puisse prendre confiance en soi, s’épanouir et avancer. Un accompagnement spécifique pour les bénéficiaires des minimas sociaux par le biais de suivi en individuel et en collectif. En 2013, avec l’appui du Département du Pas de Calais, dans le cadre des projets innovants, nous avons mis en place “la coopérative des savoirs de Saint Pol sur Ternoise“, un lieu, des animateurs mais surtout des participants qui mettent en place leurs ateliers et les animent ou coaniment (un lieu pour chacun, animé par chacun). Cette “coopé” s’articule autour de la réunion institutionnelle hebdomadaire, qui laisse la place à la parole de chacun, ou une personne égale une voix et où l’on peut se sentir citoyen et en action. Cuisine, tricot, customisation de meuble, expression orale, informatique, remise à niveau, tri du linge et remise en état… plus de 20 ateliers ont été ou sont encore aujourd’hui en action, avec une même ligne de conduite : c’est le bénéficiaire qui anime, il partage sa compétence avec les autres. Des associations sont nées suite à ses ateliers : LEA (association parents Enfants qui animent des ateliers spécifiques), Territoires en marche ( Les ânes, la découverte du territoire avec les balades, l’asinomédiation) et Coop’ci coop’ca qui développe des activités de déménagements solidaires et de boutiques solidaires qui redonne une seconde vie aux objets et vêtements oubliés.

Depuis quelques temps, vous avez mis en oeuvre un dispositif Open Badges au sein de votre collectif. Comment les avez-vous découverts ?

En lien avec la Ligue de l’enseignement du Pas de Calais, les membres de k-d’ABRA et de la coopérative ont été invités à participer à un projet européen ERASMUS PLUS. Ainsi, le président de K-d’ABRA à l’époque, Jean Paul s’est donc rendu avec un bénéficiaire de la coopérative à Oxford pendant quelques jours pour découvrir les Open Badges. Philippe a ainsi pu être le 1er “badgé de France” grâce à ce voyage. Il a travaillé avec l’équipe en place sur le badge “iterasinier” qui met en avant les compétences de Philippe à soigner les ânes, les guider lors des balades. Philippe est aussi allé quelques mois plus tard en Suède pour y découvrir les Studies circle. Ce qui est à noter, c’est qu’il n’était jamais sorti de la région Hauts de France avant cette découverte des Open Badges. De plus, pour qui connait Philippe, sait que c’est quelqu’un de très introverti, qui parle très peu. Ce voyage était une véritable aventure dans l’inconnu comme l’ont été les Open badges pour chacun.

Comment avez-vous procédé pour mettre en place les Open Badges dans votre association ? Avez-vous des partenaires ?

Pour tout expliquer, cette partie de l’interview a été travaillé par une partie du groupe Open badges, qui se réunit tous les mardis après midi depuis 2 ans maintenant. Je dis une partie parce qu’elle a lieu cette réunion en visio conférence depuis le confinement de mars 2019 en raison du COVID 19 ; 25 personnes participent à la visio hébdomadaire ; nous sommes en moyenne entre 35 et 40 personnes d’habitude.
Effectivement, chaque mardi depuis ans, le groupe se réunit et travaille sur les contenus du badge afin de s’approprier au mieux chaque compétence, et que chacun puisse reconnaitre que dans un badge il y a parfois des quantités de savoir faire et de savoir être. Nous parlons de “critères” même si le mot n’est pas adéquat, nous n’avons pas trouvé encore un mot plus juste. Ce que suppose la compétence, par exemple le badge “iterasinier”, met en lumière la faculté de s’approcher de l’animal, de le brosser, de lui apporter des soins de pansage, de le nourrir correctement, de vérifier son confort, de le préparer à la balade, de lui faire accepter de monter dans un van, de voir du public…. et la liste et longue. Le badge est construit par le biais d’un brainstorming, en forme de Mind Mapping (toile d’araignée). Ensuite, la 2ème partie est l’étape de validation du badge : on reprend les critères et on débat de l’intérêt de le garder ou de l’enlever, il est alors “validé/ tamponné”, et ensuite l’ensemble des pairs attribue le badge à la personne qui en fait la demande. Un badge fait pour une compétence d’un participant à l’instant T peut tout à fait être attribué à une autre personne dès que la compétence a pu être constatée.
Les partenaires sont réunis sous 2 instances les COTECH (comités techniques avec la ligue de l’enseignement et la MPT de Calais) et les COPIL (comité de pilotage avec les financeurs Région, Département du Pas de Calais et FSE; et les partenaires institutionnels qui nous aident à diffuser le badge en dehors et qui permet également d’ouvrir les badges à tous les publics).

Comment les Open Badges ont-ils été accueillis par les membres de votre association et les autres publics concernés ?

Corine Delbeck
Au départ de la mise en oeuvre de l’aventure Open Badge, j’avais cerné l’utilité, j’ai vu le badge comme une forme de relai, de passage entre l’insertion sociale et l’insertion professionnelle, une forme de passerelle. Par contre, il fallait trouver le processus pour faire émerger le badge au sein du groupe. Alors j’ai lancé la première séance, en présentant le badge comme une reconnaissance des compétences informelles par les pairs ; je n’avais que les outils dont je me sers au quotidien et la philosophie de K-d’abra. Un groupe de personne, un tableau blanc, un crayon, la parole ouverte et le plus important les compétences des personnes. L’animation s’est construite autour de ça. On construit le 1er badge, avec 5 participants ; le 2ème avec 10 personnes ; le 8ème avec 15 personnes. Nous ne nous étions pas trompé, le badge “reconnait”. Dans les discours des participants, c’est l’évidence : “On sait faire tout ça, c’est dingue!”, “Pour des cassos, on sait en faire des trucs!”, etc… une implication, une volonté de continuer à être reconnu, c’est aussi sur un coup de bluf improviser sur une explication de ce qu’est un badge. De la est née la petite saynète “le zoubibadge” qui explique ce qu’est un badge, comment il est fait et à quoi il sert. La mise en valeur prend tout son sens. Chacun créée son profil pour recevoir son badge et l’aventure continue : aujourd’hui avec 35 personnes en moyenne, avec des ambassadeurs du badge, avec des personnes qui partent, d’autres qui s’intègrent…
Manu
“Les open badges c’est la reconnaissance des compétences informelles reconnu par les pairs (les semblables). Compétences qui ne sont pas reconnu par un diplôme.”

Un badge se travaille à l’écrit en groupe le mardi sur une demi-journée, on choisit un thème/badge à travailler et on y met des “critères” que l’on valide et à la fin on le fait  “valider et tamponner” et de là, le badge est fini et peut être entré sur le site “Open Badge Factory”.

Il existe 2 sites, “Open Badge Factory” qui, lui, permet d’éditer les badges pour les mettre à disposition du public et un autre site “Open Badge Passport” qui, lui, est pour nous, l’inscription est gratuite, c’est notre “sac à badges”.

Celui qui veut un badge en fait la demande, la personne est mise en situation et les pairs valident l’obtention du badge. Le badge est alors déposé sur “factory” et un mail est envoyé à la personne pour qu’il puisse récupérer son badge sur son profil “passport””

Séverine
“Il a été créé un atelier dans la coopérative des savoirs le mardi après-midi ; il s’agit d’un groupe de plusieurs personnes qui travaillent les OB via l’écriture de critères qui forment l’OB en lui-même ; il s’agit d’un travail collectif où chacun évoque son avis.”
“L’accueil a été bon puisque le groupe s’est étoffé au fil du temps ; de quelques personnes nous sommes à plusieurs dizaines de personnes”.
Lors de ma première séance, j’étais dubitative car perdue dans l’organisation m’était inconnue, mais au fil du temps je me suis investie au point d’obtenir l’OB ambassadeur du badge. Les OB apportent à mon sens valorisation et estime de soi.

Marjorie
“On travaille sur les compétences de chaque personne”, “C’est donner de l’estime de soi et ça prouve qu’on sait faire des choses (valorisation de soi)”

Nancy
“Le groupe s’agrandit pour la revalorisation et l’estime de soi et de ses compétences”. Quand on rentre on se demande quoi et en fin de séance on est enthousiaste et ravi. J’aime beaucoup la forme de travail collectif, cela nous permet de nous valoriser et on reprend confiance en soi et cela me permet de me dépasser. Maintenant j’ai le bonheur d’être une ambassadrice et je diffuse les informations pour pouvoir ouvrir un mode différent de reconnaissance et utiliser ses compétences.

Mélanie V
Savoir les connaissances des autres personnes“, Moi, difficile car je connaissais personne après je me suis adaptée, je ne connaissais pas ce mode de formation openbadge.

Philippe L
POUR MOI LA PREMIÈRE FOIS C’ÉTAIT COMPLIQUE A COMPRENDRE !

Jacqueline
“Moi, mon ressenti c’est que je croyais que j allais pas m’en sortir mais en fin de compte c’est très constructif et, au fil du temps, c’est super on apprend plein de choses”
Samantha
A la première séance des open badges, j’étais perdue, je me suis demandée ce que je faisais la ! Et je suis toujours là…
Zoubida
Lors de ma première séance d’open badge, ça m’a fait beaucoup de bien de savoir que l’on peut être reconnue pour nos capacités sans diplôme.
Isabelle V
Ben moi je vais en faire partie qu’aujourd’hui après en avoir entendu beaucoup parlé au RI du Lundi. Je pense que c’est un bon moyen pour mettre ” en valeur ” nos compétences personnelles qui ne sont pas forcément connu lors d’un entretien pour un emploi ou autres !
Jérémie
Je me suis fait torturé à ma première séance pour être un ambassadeur d’open badge mais j’ai apprécié le principe et ça rend les personnes ouvertes au lieu d’être réservées (ça enlève la timidité et de parler au public)
Hélène (apprentie assistante sociale, animatrice)
Expérience enrichissante dans le cadre de ma formation. A la toute première séance, j’ai vu un nouveau monde s’ouvrir, avec des horizons porteurs d’opportunités.
Isabelle (animatrice)
La première séance a été un mystère, une aventure à mettre en place avec des craintes sur la reconnaissance de ces badges par le monde de l’emploi.
Hervé
La première séance d’OB, pour moi, m’a permis de découvrir comment les OB se construisaient (système d’araignée, brainstorming) même si au départ je n’avais pas tout saisi.
Vanessa
Ma première j’ai été très bien mais un peu perdue, mais j ai bien aimé.

Quels sont, pour vous et selon-vous, les effets bénéfiques apportés par les Open Badges ? Est-ce qu’ils ont permis de changer ou d’impulser quelque chose ?

Corine Delbeck
Une ouverture d’esprit, une mise en lumière, reprise de confiance en soi, chacun est reconnu et se reconnait, ou se re-connait. Une évolution du groupe, de la personne. L’implication des personnes est aussi allée en crescendo, cela montre les aspects bénéfiques du badge et de la reconnaissance.

Hélène
Ca apporte une valeur nouvelle aux compétences de chacun
Nancy
Le bonheur de travailler en équipe pour un même objectif et obtenir une nouvelle compétence. Un bien-être pour l’obtention des open badges. Le mode de travail est original et permet de faire des rencontres et partager les mêmes valeurs.
Isabelle
La reprise de confiance en soi et la valorisation des personnes.
Jacqueline
Les effets bénéfiques sont de la reconnaissance des compétences pour avoir un badge
Mélanie V
Me sentir acceptée par le groupe

Manu

Les OB nous permettent de mettre des mots sur ce que l’on sait faire et surtout sur des choses que l’on ne pensait pas savoir faire.
Séverine
Les OB ont été plutôt bien accueillis ; il suffit de regarder l’engouement dont ils font preuve et tous les forums colloques dont ils font l’objet ; ce qui nous permet de nous faire voyager aussi et porter la bonne parole.

Samantha

Pour ma part, c’est surtout un moyen de reprendre confiance en moi !
Hervé
Effets bénéfiques : reconnaitre des compétences et en découvrir de nouvelles. Savoir que l’on peut faire plus de choses que l’on pensait
Zoubida
C’est un bonheur de travailler en équipe et de partager nos savoirs.

Souhaitez-vous partager autre chose avec nous ?

Séverine : Les OB m’ont permis de reprendre confiance en moi , de me prouver que j’étais capable de faire de certaines choses et par suite de retrouver un emploi qui me plait. Il est vrai qu’au départ, je me suis sentie seule dans les OB mais j’ai découvert une famille d’amis avec qui on travaille et avec qui on rigole beaucoup ! Pour vous rendre compte de nos dires, nous vous invitons à nous rejoindre lors d’une séance OB ; on vous accueillera avec plaisir !

Hervé : Les Open Badges c’est plus pour moi, de la fierté.

Mélanie V : Avoir rencontré des gens formidables.
Manu : Le travail pendant les séances OB m’a permis d’être plus à l’aise lors d’un travail en groupe.
Nancy : Oui, un changement positif ! Nous avons une technique de travail qui me remet en question et c’est un moyen de sortir du cadre classique et avec une bonne humeur. J’ai moi même obtenu plusieurs badges pour moi et ainsi pour les diffuser sur les réseaux sociaux et une fierté personnelle.
Manu : Les OB sont un travail de groupe mais aussi un travail individuel et numérique via le site “Open Badge Passport” qui nous sert de “sac à badges” et à partager notre profil sur les réseaux sociaux et sur un CV.

Au regard de votre expérience individuelle et collective, y a t-il des points de vigilance quant à la mise en oeuvre et les usages des Open Badges ?

Corine Delbeck
De manière générale, il ne faut pas sombrer dans un “badge pour un badge” ; La reconnaissance passe par là et si le badge devient systématique il peut risquer de perdre sa valeur de reconnaissance. A K-d’ABRA, nous avons choisi de reconnaitre les compétences parce que vous constatons le bien fondé de la demande de badges, nous proposons aussi à une personne de lui construire son badge parce que plusieurs ont constaté qu’elle avait la compétence.
Il faut également faire attention à utiliser le badge pour la compétence avant tout, et pas pour l’individu. La création du badge doit redonner confiance à la personne, la diffusion du badge doit mettre en avant sa compétence

Avant de terminer cette interview originale, je voulais vous remercier au nom de l’équipe pour nous avoir demandé d’y participer. Nous avons tous pris un grand plaisir à y répondre en collectif lors de notre réunion hebdomadaire, avec un véritable investissement de chaque personne, à l’oral ou à l’écrit. C’est ce collectif qui fait vivre ses open badges et ce sont des initiatives comme la votre qui nous mettent en lumière un peu plus. Merci

 

Merci à tous les participants du collectif K-d’Abra !

L’équipe d’openbadges.info

Actualité de l'association Reconnaître

Badge Clinic

Ce rendez-vous hebdomadaire de rencontre et de partage sur la thématique de la Reconnaissance Ouverte et des usages des Open Badges, proposé sous forme de webinaires ouverts à tous (membres et non-membres de l’association) a changé de formule depuis début mai. Les experts Open Badges se tiennent désormais à disposition aux acteurs de la communauté afin de répondre à leurs questions et échanger autour de leurs problématiques. La Badge Clinic se dote également de nouveaux outils, comme son Forum et sa FAQ, pour prolonger les débats au-delà des webinaires.

Recognition Game

Des membres de l’association ont conçu un Escape Game Numérique sur le thème de la Reconnaissance Ouverte et des Open Badges. Il est libre d’accès et totalement gratuit ! Seul.e ou à plusieurs (en simultanée), vous devrez vous triturer les méninges pour arriver à bout du jeu tout en vous acculturant (davantage) sur les Open Badges. Jouer tout de suite 

(attention : fonctionne uniquement sur Mozilla Firefox)

Survivez au Recognition Game et demandez votre badge !

Université d'été de Reconnaître

 L’association sera présente, à l’occasion de son université d’été, sur l’événement Ludovia-FR à Ax-les-Thermes du 24 au 27 août 2020.

Adhésions & membres

Le nombre de membres a encore augmenté ce trimestre (+11 adhérents individuels / +5 adhérents organisationnels). Rejoindre l’association

Actualité des collectifs "Badgeons notre territoire"

Badgeons la Normandie

  • 9 et 10 juillet 2020 : Badgeons la Normandie, acteur majeur de l’association Reconnaître, Le Dôme, le CIBC Normandie, le labo CIBC et le collectif KELVOA vous proposent deux journées de réflexion/action sur le thème “Accompagnement, Reconnaissance et Emploi.” En savoir +
  • Premiers concepts des prototypes d’usages d’Open Badge : Projet FEDER porté par le Dôme de Caen. En savoir +
  • Création de nouveaux badges : Le collectif BLN a contribué à la création de badges pour reconnaître les pratiques pendant la période de la crise sanitaire liée au COVID-19. De nombreux exemples sont à explorer sur Open Badge Passport.

B.O.A.T (Nouvelle Aquitaine)

Création de nouveaux badges : Deux badges ont été développés pendant le confinement par les membres du réseau B.O.A.T :

  • le premier est destiné à expérimenter la création d’une communauté de pratiques entre enseignants “tout public’ (du primaire à la formation tout au long de la vie). En effet, les premiers 15 jours du confinement ont principalement été consacrés à la recherche d’outils performants pour communiquer avec les élèves, étudiants ou stagiaires,  mais les enseignants ont eu peu de temps pour se poser la question de l’efficacité pédagogique de ces outils. Le badge “Je déconfine ma pédagogie” avait donc pour objectif de permettre aux uns et aux autres de partager une méthode ou un outil qui fonctionne et d’en contextualiser l’usage, pour qu’il soit réutilisable et utile pour tous et toutes.
  • Le second badge a émergé suite à des échanges avec les Collèges Maurice Bedel et Antoine de Saint Exupéry sur les effets du confinement sur les jeunes et leur familles, et la manière dont ils avaient été surpris de se découvrir des qualités (la patience…)  et de constater des comportements nouveaux ou en tout cas inexplorés jusqu’à présent (la solidarité, l’entraide avec leurs profs ou leurs copains, le jeu en famille,…). Les membres du réseau ont donc souhaité valoriser cette “estime de soi” qui avait pris le temps de devenir visible en cette période étrange de confinement… D’où le badge “Trop fièr-e”, qui à été élaboré en mettant en relation une enquête rapide de Nathalie Paillé, CPE au Collège Bedel et les Compétences du futur de l’Institut du Futur. Des mots ont ainsi pu être mis sur des comportements ou activités qui sont dorénavant, espère le réseau, les compétences du présent !

BRAVO-BFC

  • Confinement et Open Badges : Comment reconnaître et valoriser en période de confinement ? Création de 6 badges vivants pour construire une réflexion sur les changements liés au confinement. Que nous soyons travailleur contraint, parent, élève-étudiant ou les trois en même temps, la situation de confinement nous a contraint d’une rapidité fulgurante à repenser notre organisation au quotidien. Repenser notre façon de travailler, repenser l’organisation familiale, repenser son rapport au temps et à l’espace, repenser ses rapports sociaux et ses modes de communication. Fort de ce constat, il a semblé intéressant pour le collectif de s’interroger et de prendre du recul sur tous ces aspects d’une vie en confinement et surtout de garder une trace de cette réflexion et de l’enrichir durablement. C’est ainsi qu’est née l’idée de créer 6 badges pour traiter et réfléchir à 6 aspects de la situation. En savoir +
  • Badge “Merci” : Il nous est tous déjà arrivé l’envie de dire Merci ! pour un petit coup de pouce, une aide quotidienne, un service rendu, et d’autant plus en cette période singulière de confinement. Le collectif BRAVO-BFC a créé le badge “Merci !” (que tout le monde peut délivrer) pour reconnaître une aide que vous a apporté une personne de votre entourage professionnel, familial, amical… Délivrer ce badge à une personne

Badgeons le Centre-Val de Loire

  • Maker Solidaire et Citoyen : Avec la complicité du Réseau BRAVO Bourgogne-Franche-Comté, le collectif a créé et mis à disposition l’Open Badge de Maker Solidaire et Citoyen en Région Centre – Val de Loire. Il est un outil de reconnaissance individuelle et collective de l’action initiée par les Makers durant le confinement.
  • MOOC : Le collectif s’attèle à la création d’un MOOC sur les Open Badges.

Badgeons la Réunion

  • Un consortium est né : Le consortium, actuellement composé de plus de 20 associations de jeunesse et d’éducation populaire, la DJSCS, l’université, la CRESS, le Mouvement Associatif, l’Institut Régional du Travail Social (IRTS) et l’Ecole des Métiers de l’Accompagnement à la Personne (EMAP), a pour mission de coordonner les actions et devenir centre de ressource pour La Réunion et la zone Océan Indien sous la forme d’un Pôle Territorial de Coopération Associatif (PTCA).
  • Les premières actions :  
    • “Badgeons les services civiques” ;
    • “Badgeons l’Engagement” pour valoriser les différentes formes d’engagement dans les associations d’Education Populaire ;
    • “Kisamilé” un programme pour outiller les accompagnateurs de Neet avec une implémentation de badge dans le processus de conscientisation de compétences informelles afin de donner accès à l’employabilité à des jeunes qui sont actuellement très éloignés ou exclus du circuit de l’emploi.
    •  
      “Badge confinement réussi” avec une version pour les parents et une autre version en direction des jeunes.
  • Soutien financier : Actuellement, les actions sont financièrement soutenues par la DJSCS sur le volet Jep et Innovation, la Politique de La Ville et des demandes en cours auprès de communauté de commune, Région via les CPER et le programme Pass Numérique et Interreg.

Badgeons les Pays de la Loire

  • Evénement : le collectif a organisé une journée Badgeons l’engagement qui s’est déroulée à Laval. En savoir +
  • Activités du collectif : A la rentrée prochaine mise en place de webinaires et de Cuisine à Badge en alternance une fois par mois avec des journées en présentiel selon les thèmes fixés lors des webinaires.
  • Le Conseil Régional se rapproche des Open Badges : le 24 juin, une présentation des Open Badges a eu lieu aux campus des métiers de toute la région des Pays de la Loire. Un événement porté par le Conseil Régional.

Autres actualités françaises

  • Numérique et reconnaissance des compétences : “Mettre le numérique au service de la reconnaissance des compétences et de l’employabilité de chacun”. #Leplusimportant  et l’association Reconnaître – Open Recognition organisent une série de 6 webinaires le vendredi de 11h30 à 12h30 réunissant des experts de tous horizons et mixant des approches académiques et expériences de terrain. Voir la programmation
  • Formation-emploi et Open badges : Fin 2019, en partenariat avec l’ACSEA Formation, l’AIB (Association Intermédiaire à Bayeux) a formé 8 salariés à l’entretien des locaux avec 2 spécialisations : Le nettoyage écologique et le bio-nettoyage. L’objectif était de permettre aux salariés de monter en compétence sur le métier d’agent de nettoyage et de pouvoir proposer leur candidature auprès de nouveaux clients utilisant ces spécificités. Dans la démarche de valorisation par Open Badge depuis 2019, l’AIB a proposé à l’ACSEA Formation d’inclure les Open Badges dans l’attestation des compétences. De ce fait, en plus d’une attestation de compétences de fin de formation, les salariés ont la possibilité de demander un badge qui valorise à la fois les compétences acquises en formation mais aussi l’expérience professionnelle associée acquise en mission par exemple. A cette occasion 5 badges ont été créés avec le concours de la fédération le Coorace Normandie. Ces badges sont visibles dans la galerie de Open Badge Passport.

L'actualité Open Badge à travers le monde

Validation des compétences en TIC des enseignants numériques au Rwanda

SkillSafari travaille avec le Rwanda Education Board (REB) depuis 2018 sur la validation des compétences des enseignants avec des Open Badges. L’objectif général de ce travail était d’examiner si les badges pouvaient être un outil supplémentaire dans les activités de développement professionnel des enseignants proposées par le REB.

Lire l’article (article en anglais)

U.S.A : Les Open Badges s'invitent dans le domaine pharmaceutique

La National Association of Boards of Pharmacy (NABP) a adopté la plate-forme Openbadges.me pour attribuer des certifications numériques dans les 50 États des États-Unis. La NABP utilisera les Open Badges pour labelliser les activités des pharmacies qui répondent aux normes les plus élevées de la pratique pharmaceutique.

Lire l’article (article en anglais)

Reconnaître et encourager les volontaires de la recherche sur les données cliniques au CDISC avec des badges ouverts

Le CDISC utilisera Openbadges.me pour mettre en place un nouveau programme de badges numériques afin de récompenser et de reconnaître son réseau mondial de bénévoles. Openbadges.me aidera le CDISC à reconnaître le temps précieux passé par les bénévoles à apporter de la clarté dans la recherche clinique en développant des normes de données de haute qualité.

Lire l’article (article en anglais)

Les organisations désireuses de communiquer sur leurs événements, formations, ateliers et participations diverses, peuvent – si elles sont membres de l’association Reconnaître – transmettre les informations par courriel à l’adresse suivante : contact@openbadges.info

Evénements

Nuit de l'Open Badge

Organisée le 3 avril de 14H à 23H en direct sur la chaîne YouTube de l’association Reconnaître, la 2ème Nuit de l’Open Badge a été un franc succès. Retrouvez le programme, les badges créés pendant la Nuit et les enregistrements des interventions sur le site de l’événement et la chaîne YouTube de l’association.

Conférence ePIC 2020

La 18ème édition de la conférence ePIC prendra une forme exceptionnelle en cette année si particulière liée à la crise sanitaire due au COVID-19. L’événement prendra une forme hybride : événements locaux à effectifs réduits, ateliers et animations en ligne, tables rondes et présentations. L’ensemble de ses éléments, présents sur tous les continents, seront diffusés en direct sur la chaîne YouTube de l’association Reconnaître.

Ateliers & Formations

Normandie : les 9 et 10 juillet 2020

Badgeons la Normandie, acteur majeur de l’association Reconnaître, Le Dôme, le CIBC Normandie, le labo CIBC et le collectif KELVOA vous proposent deux journées de réflexion/action sur le thème “Accompagnement, Reconnaissance et Emploi.” En savoir +

Les éléments ci-après sont tirés des informations reçues des propriétaires de plateformes de création et d’émission de badges.

Open Badge Factory & Passport

  • Mise à jour récente des endossements externes qui couronnent le développement des fonctionnalités d’endossement d’OBF et d’OBP :
    • Donne une valeur plus importante aux badges délivrés via OBF et aussi pour les selfie-badges
    • RGPD compatible : les personnes qui fourniront des endossements auront le contrôle de leurs données personnelles en ayant la possibilité de récupérer ou supprimer leurs informations personnelles (les données sauvegardées dans le cadre des endossements délivrés)
    • Possibilité de combiner une demande d’endossement interne OBP et externe
  • Développement du Passeport B-connexion, le Passeport dédié du réseau B.O.A.T qui permettra de créer des sous-organisations et plus tard des pages d’accueil personnalisées pour les structures membres du réseau. Cette fonctionnalité sera proposée dans Open Badge Passport en début d’automne.
  • Développement d’une application mobile (une version beta est actuellement en test. Livraison de la version active prévue pour août) :
      • Prochainement disponible sur Android Market et sur le site OBP
      • Application gratuite et multilingue
      • Fonctionnalités de la version 1.0 de l’App :
        • Possibilité de créer un compte à partir de l’application
        • Réception des badges
        • Chercher des badges sur la galerie
  • Développement des fonctionnalités du niveau de service PRO :
    • Personnalisation des badges PDF (automne 2020)
    • Développement des demandes de badges (désormais possible de copier une demande)
    • Développement en cours de la version RH d’Open Badge Factory, OBF Enterprise dont la première version sortira au début de l’année 2021.
  • Webinaires OBF : Consulter la programmation sur OBF Academy

Badgr

  • Webinaire gratuit : Nouvelle année, nouvelles fonctionnalités ! Rejoignez l’équipe de Badgr le temps d’un webinaire afin de découvrir toutes les nouvelles fonctionnalités déployées pour 2020. Apprenez comment utiliser le tableau de bord de l’organisation pour mettre en œuvre un programme de badges, découvrez les nouvelles fonctionnalités de reporting et d’analyse et discutez des moyens de mettre en œuvre des codes QR pour demander des badges. L’équipe de Badgr explorera également les LTI Canvas et les LTI Pathways au cours de ce webinaire. En savoir + sur le webinaire
  • Offre gratuite : Pour soutenir l’apprentissage à distance et asynchrone, l’équipe Badgr offre une mise à niveau Badgr Pro pour Canvas gratuite aux utilisateurs éligibles. L’équipe du Badgr estime que l’apprentissage et la réussite doivent être reconnus partout et à tout moment. Afin de soutenir les enseignants et les apprenants tout au long de leur vie pendant cette période sans précédent, l’équipe Badgr enrichit sa solution Canvas gratuite en offrant les fonctionnalités de Badgr Pro for Canvas à tout enseignant, gratuitement jusqu’au 31 décembre 2020. Pour en savoir + sur cette offre

  • Communiqué de presse : Concentric Sky (fabricant de Badgr) et UNT lancent un dossier d’apprentissage complet, le premier du genre ! Ce relevé de notes numérique permettra aux apprenants de présenter leurs badges numériques, représentant les compétences qu’ils ont acquises tout au long de leur expérience universitaire, aux professeurs et aux employeurs potentiels. Lire le communiqué de presse

  • Badgr est dans Microsoft Teams : Lire l’article.
  • Success Story : L’équipe de Badgr est toujours à la recherche d’organisations créant des expériences d’apprentissage et de reconnaissance puissantes pour leurs communautés. L’équipe vient de publier une Success Story sur Kony, une entreprise de technologie logicielle qui a comblé un important déficit de compétences grâce à son programme de camp de base. Lire l’histoire à succès 

Penser la reconnaissance avec les Open Badges (article de Serge Ravet – Reconnaître) – Lire l’article

Des badges pour reconnaître les pratiques agroécologiques des agriculteurs (article de Céline Collet – Echosciences Normandie) – Lire l’article

Inclusion et médiation numériques : oui mais à quelles conditions ? (article de Mathieu Muselet – Ligue de l’Enseignement) – Lire l’article

Pourquoi décoloniser le reconnaissance  ? (Ouvrage collectif et collaboratif) – Voir le site de l’ouvrage

Badges de compétences : la mauvaise solution à un vrai problème (article de Serge Ravet – Reconnaître) – Lire l’article